Beauté Bien Etre

Huile d’onagre pour l’équilibre au féminin

Originaire d’Amérique du Nord où les Indiens la connaissaient depuis longtemps pour ses multiples propriétés curatives, l’onagre, appelée aussi “primevère du soir” car cette plante a la particularité de ne fleurir que la nuit. L’huile d’Onagre s’avère utile pour lutter contre les troubles de la ménopause tels que la perte d’élasticité de la peau, la sècheresse des muqueuses ou la perte de la tonicité des seins.

Qu’est donc l’huile d’Onagre ?

L’huile d’onagre est aussi appelée huile de primerose ou huile de primevère vespérale. Ses graines sont une source d’acide gamma-linolénique (AGL). L’AGL fait partie de la famille des acides gras oméga-6: un acide gras essentiel à la santé.

En principe, cet acide gras est synthétisé par l’organisme à partir de l’acide linoléique, qui est le chef de file de la famille des oméga 6, et que l’on trouve en abondance dans l’alimentation. De nombreux facteurs interfèrent néanmoins avec cette synthèse, et, trop souvent, la bloquent : alcool, diabète, mauvaises habitudes alimentaires (excès d’acides gras trans), carences en vitamines et en oligo-éléments (notamment en zinc), âge… De nombreuses personnes souffrent ainsi d’un déficit en acide gamma-linolénique.

L’AGL agit directement sur certaines fonctions de l’organisme, notamment sur l’entretien et la synthèse de l’épiderme, et sur le confort féminin.
L’huile d’onagre, qui contient un peu plus de 9% d’AGL (le reste de ses acides gras étant essentiellement représenté par l’acide linoléique), fournit à l’organisme cet acide gras indispensable, et supplée ainsi à une déficience de la chaîne métabolique.

L’huile d’onagre, riche en acide gras gamma-linolénique, permet de lutter contre différents troubles de santé : eczéma, arthrite rhumatoïde, problèmes cardio-vasculaires, ou encore inconfort féminin lié à la ménopause ou au syndrome prémenstruel (SPM / PMS). L’huile d’onagre est ainsi une précieuse alliée des femmes. Elle existe sous forme de gélules facilement assimilables.

 

Quelles sont les propriétés de l’huile d’Onagre ?

  • Régule le cycle féminin
  • Favorise la bonne circulation sanguine
  • Améliore la qualité des muqueuses
  • Contribue à la beauté des ongles et des cheveux en les fortifiant et en leur redonnant de la vitalité
  • Mais aussi : Anti-inflammatoire, anti-thrombotique, anti-aggrégant plaquettaire, vasodilatateur, régulateur des oestrogènes

Dans quels cas prendre l’huile d’Onagre en complémentation?

  • Syndrome prémenstruel: rétention d’eau, tension mammaire,douleurs abdominales, irritabilité
  • Inconfort féminin lié à la ménopause
  • A des effets lissants sur les peaux ridées, fatiguées et dévitalisées
  • Aide à lutter contre la sécheresse et la fragilité des cellules cutanées
  • Augmente la tolérance aux rayons UV en rendant la peau plus résistante au soleil
  • Préserve la peau du vieillissement précoce
  • Troubles cardiovasculaires, hypertension artérielle
  • Troubles inflammatoires (arthrite rhumatoïde, eczéma)
  • Mauvaise irrigation sanguine de la peau (micro circulation)
  • Cicatrisation difficile

Conseils d’utilisation:

Prendre 3 capsules de 500mg d’huile d’onagre par jour en 2 ou 3 prises (matin et soir) au moment des repas avec un peu d’eau avant l’arrivée des symptômes (SPM). Puis de façon continue jusqu’au déclenchement des règles et ce pendant plusieurs cycles consécutifs.

Une combinaison Onagre-bourrache est particulièrement intéressante lors de ménopause

Effets indésirables

D’une grande innocuité aux dosages recommandés, l’huile d’onagre peut parfois occasionner de légères nausées, des maux d’estomac ou de tête ainsi que des selles molles. Une diminution de la dose devrait éliminer ces inconvénients.

L’huile d’onagre est à proscrire dans les cas d’épilepsie de même que dans les cas de cancer du sein relié aux oestrogènes.

 

Pour aller plus loin sur le bien être féminin:

 

Prenez soin de vous,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *